toa | architectes associés : Groupe scolaire Miriam Makeba

La ville de Nanterre (92) voit un projet d'un genre nouveau sortir de terre. Intégré à la mutation du quartier de l'Université, le Groupe scolaire Miriam Makeba, signé toa | architectes associés, est en effet la première réalisation en terre crue d'Île-de-France. Un parti pris écologique et esthétique qui donne lieu à un bâtiment aux jeux de texture détonnant.

Le projet de 4 050 mètres carrés de surface de plancher s'inscrit dans un environnement anciennement très dense et vertical que la mairie de Nanterre souhaitait aérer. Afin de rompre avec ce panorama rectiligne, les équipes de toa misent sur un ensemble horizontal éthéré comprenant 15 salles de classe allant de la maternelle à la primaire.

7179nomini

L'un des souhaits de la maîtrise d'ouvrage portait sur les enjeux environnementaux de la construction ainsi que sur l'emploi de matériaux alternatifs. Déjà intéressés par les propriétés de la terre crue depuis 2015, les architectes voient ainsi en ce projet l'occasion d'intégrer la glaise à un grand chantier. Issue de la réutilisation des déblais générés par les édifications du Grand Paris, la terre permet au bâtiment d'être doté de propriétés d'exception, qu'elles soient hygrométriques, thermiques, phoniques ou écologiques.

Utilisée sans cuisson, la terre est plaquée par strates entre deux planches, ce qui permet aux équipes de toa d'obtenir des murs allant jusqu'à 40 centimètres d'épaisseur. Renforçant ces murs en terre crue, une structure poteaux-poutres en béton assure la pérennité de l'ensemble et permet d'isoler la terre des infiltrations d'eau, problème majeur de l'usage de ce matériau alternatif.
Offrant une réelle qualité esthétique, la couleur brune et la texture rugueuse de la terre contrastent avec la partie haute du bâtiment, revêtu d'une plaque d'inox ondulée. Une surface brillante sur laquelle les rayons du soleil viennent jouer le jour quand les lumières de la ville s'y réfléchissent la nuit. « Ancré au sol par son fondement en terre crue, suspendu au ciel par l'immatérialité de sa vêture inox, le groupe scolaire Miriam-Makeba se fond dans l'horizontalité du paysage. » confient d'ailleurs les architectes.

Un bâtiment contemporain connecté aux éléments naturels.

Intitulé du projet : Miriam Makéba - Ecole polyvalente
Lieu : Nanterre (92)
Maîtrise d'ouvrage : Ville de Nanterre
Maîtrise d'œuvre : toa | architectes associés
Surface : 4 050 m² SDP
Montant des travaux : 9 950 000 € HT
Calendrier : Livraison 2019

Pour en savoir plus, visitez le site de toa | architectes associés

Photographies : Frederic Delangle

Zoé Térouinard