frendeites
Communautés

JR : Installation à Tecate

JR a encore frappé ! Après s'être approprié le mur de séparation entre Israël et la Palestine en 2007 avec Face 2 Face, il s'attaque à la frontière États-Unis/Mexique, dans un contexte géopolitique plus que tendu depuis les dernières élections américaines.

Utilisant toujours le même procédé de dénonciation, l'affichage de portraits, le Montfermeillois installe un échafaudage dans la partie mexicaine de la ville de Tecate sur lequel trône une reproduction gigantesque d'un visage poupin en noir et blanc regardant la partie californienne qui lui fait face. Qui les scrute ? Donald Trump, l'air satisfait ? Oncle Sam ? Rien de tout cela. C'est simplement David Enrique, petit garçon d'un an surnommé « Kikito », qui se penche par-dessus la clôture de la frontière et observe les passants. Comme à son habitude, l'artiste au chapeau et lunettes noires révèle les lourds travers de notre société avec légèreté, sans mélodrame.

« L'art est un outil pour questionner le monde. » JR, street-artiste

 6199nomini

L'histoire du projet débute lorsque l'ancien graffeur fait le rêve d'un bébé regardant par-dessus la frontière. Pour que cette vision devienne réalité, le Français s'envole pour les États-Unis, où son idée est immédiatement refusée par les autorités locales. Loin de se démonter, JR obtient, côté mexicain, l'autorisation d'une famille de placer son échafaudage sur leur terrain et de photographier leur neveu qui deviendra le visage bienveillant de cette installation. Il aura fallu trois mois à l'équipe du plasticien – composée d'artistes de Tecate et de Tijuana –, pour réaliser la mise en place de cette prise de vue colossale.

Coïncidence, l'œuvre a été achevée quelques jours après l'annonce par le gouvernement de Trump de la suppression du programme Daca qui protégeaient de l'expulsion les enfants d'immigrés, surnommés « dreamers », depuis 2012.

Si le photographe ne s'est pas prononcé – comme à l'accoutumée – sur le sens de cette œuvre née de d'un songe, cette dernière ne manquera pas de pousser le public à se questionner sur la condition cauchemardesque de ces « rêveurs » sud-américains avec douceur et humour, comme JR se plaît à le faire.

Pour en savoir plus, visitez le site de JR

Photographies : JR

Publier votre commentaire

0
  • Aucun commentaire sur cet article.

ADC Awards

ADC-Awards-2017 logo-250-01
Les réalisations architecturales les plus remarquables élues par la communauté professionnelle

>> En savoir plus

 

MIAW

logo miaw blanc ok

Un Prix international décerné aux meilleurs produits par les architectes et les professionnels de l'agencement

>> En savoir plus

 

CONTACTEZ-NOUS !

5, rue Saulnier - 75009 PARIS

T : +(33) 1 42 61 61 81

F : +(33) 1 42 61 61 82

[email protected]

www.archidesignclub.com

à propos

plan du site

mon compte