French English German Italian Spanish
Communautés

Bruno Gaudin et Virginie Bregal Architectes : Quadrilatère Richelieu

Le Quadrilatère Richelieu, « maison mère » de la Bibliothèque Nationale de France, regroupe de nombreuses et prestigieuses collections. Au début des années 2000, l'ancienneté́ de l'édifice a mené au constat sans équivoque de l'obsolescence du site, de ses installations techniques et de sécurité́, des conditions d'accueil du public, de travail et de conservation des collections. De plus, bien que maintes fois remanié, le bâtiment n'avait jusque là jamais fait l'objet d'une intervention globale, ce qui avait conduit à donner une forme et une complexité́ très singulière à la bibliothèque. Des études sont donc engagées en 2007 sur la totalité́ du Quadrilatère. Les travaux entrepris dès 2011 sont organisés en deux phases, dont la première vient d'être achevée.

Au terme des études, il est apparu qu'un axe majeur du parti architectural devait être le redéploiement de la distribution. Les architectes ont alors défini de nouveaux principes distributifs en cohérence avec les grands ensembles architecturaux qui structurent la géographie du site. Pour les circulations verticales, l'atelier Bruno Gaudin imagine un jeu de colonnes distributives qui viennent irriguer « de la cave au grenier » le vaste mille-feuille architectural. Escaliers et ascenseurs sont alors disposés de manière à s'immiscer dans les interstices de l'édifice, entre les grandes pièces, sans en perturber l'unité́. Pour les circulations horizontales, le principal enjeu était la redéfinition des espaces accessibles au public et la clarification des flux. Les architectes créent deux entrées pour un hall unique : côté́ cour et côté́ jardin. Le hall d'accueil est alors pensé comme un espace transversal qui relie les deux rives du Quadrilatère, jusqu'ici disjointes, ainsi que les deux grandes salles de lecture – la salle ovale (BNF) et la salle Labrouste (INHA) - le rez-de-chaussée et le piano Nobile.
La rénovation de la salle Labrouste est confiée à Jean François Lagneau, architecte en chef des monuments historiques, qui a rendu la vivacité́ des couleurs voulues par l'architecte d'origine tout en mettant la salle au normes, qui sont particulièrement sévères pour ce type d'établissement. Le magasin central, qui lui n'est pas protégé́ au titre des Monuments Historiques, a fait l'objet d'une importante refonte sécuritaire (stabilité́ au feu des structures en fonte notamment) et fonctionnelle, avec l'idée de faire de cet espace une salle de lecture publique dans le prolongement de la salle Labrouste. En tout six salles de lecture situées dans le périmètre de la phase 1 ont fait l'objet d'un travail architectural ajusté selon leur spécificité́ patrimoniale. Les travaux de mises aux normes s'adaptent et s'architecturent ainsi selon les espaces. Ils se montrent ou se cachent, sculptent les murs, les plafonds, les fenêtres. Neuves ou installées dans des locaux patrimoniaux, ces salles restent toujours inspirées par l'esprit des lieux.

Intitulé du Projet : Quadrilatère Richelieu
Lieu : Paris
Maitrise d'ouvrage : Ministère de la Culture et de la Communication, Ministère de l'Éducation Nationale
Maitrise d'œuvre : Bruno Gaudin et Virginie Bregal Architectes
Surface : 68 000 m2 SHON dont 35 000 m2 en phase 1
Montant des travaux : phase 1 : 70 800 M€ HT
Calendrier : Livraison phase 1 mai 2016

Photographies : Takuji Shimmura, Marchand & Meffre

Le projet est sélectionné pour les ArchiDesignclub Awards 2017 dans la catégorie culture, restructuration/réhabilitation

Pour en savoir plus, visitez le site des ArchiDesignclub  et de Bruno Gaudin et Virginie Bregal Architectes

 

ADC Awards

ADC-Awards-2017 logo-250-01
Les réalisations architecturales les plus remarquables élues par la communauté professionnelle

>> En savoir plus

 

MIAW

logo miaw blanc ok

Un Prix international décerné aux meilleurs produits par les architectes et les professionnels de l'agencement

>> En savoir plus